Logo Portugal21.tv
Inscription Newsletter Portugal21.tv
Reseaux Sociaux



 
Favoris et Partage

C’est une bonne nouvelle pour Renato Silva. Le jeune Portugais qui avait été grièvement blessé le 23 mars à Carcassonne lors des attentats de l’Aude est finalement sorti de l’hôpital. Il avait été grièvement blessé d'une balle dans la tête et avait été plongé les premiers jours dans un coma artificiel dont il était sorti début avril. Lorsque le terroriste Radouane Lakdim avait tiré dans sa direction, il se trouvait alors au volant d'un véhicule qui était stationné à Carcassonne, avec un passager à ses côtés, mort lors de l’attaque. Le jeune homme de 26 ans qui était hospitalisé à Perpignan a désormais regagné son domicile plus d’un mois après son hospitalisation. « Il est sorti. Il va bien », a déclaré son père, qui a affirmé à l’Indépendant : « Il est miraculé, oui, on peut le dire comme ça. Il avait sans doute le bon Dieu de son côté […] Il reste une paralysie faciale, il est encore sourd d’une oreille et il ne peut pas encore marcher tout seul ». Le jeune portugais avait reçu la visite du président portugais, Marcelo Rebelo de Sousa, lorsqu’il était en visite officielle lundi 9 avril en France aux côtés d’Emmanuel Macron.

Contenu de la vidéo : C’est une bonne nouvelle pour Renato Silva. Le jeune Portugais qui avait été grièvement blessé le 23 mars à Carcassonne lors des attentats de l’Aude est finalement sorti de l’hôpital. Il avait été grièvement blessé d'une balle dans la tête et avait été plongé les premiers jours dans un coma artificiel dont il était sorti début avril. Lorsque le terroriste Radouane Lakdim avait tiré dans sa direction, il se trouvait alors au volant d'un véhicule qui était stationné à Carcassonne, avec un passager à ses côtés, mort lors de l’attaque. Le jeune homme de 26 ans qui était hospitalisé à Perpignan a désormais regagné son domicile plus d’un mois après son hospitalisation. « Il est sorti. Il va bien », a déclaré son père, qui a affirmé à l’Indépendant : « Il est miraculé, oui, on peut le dire comme ça. Il avait sans doute le bon Dieu de son côté […] Il reste une paralysie faciale, il est encore sourd d’une oreille et il ne peut pas encore marcher tout seul ». Le jeune portugais avait reçu la visite du président portugais, Marcelo Rebelo de Sousa, lorsqu’il était en visite officielle lundi 9 avril en France aux côtés d’Emmanuel Macron.

Mots clés liés : Renato Silva, Portugais, Carcassonne, attentat, Aude, Perpignan, Marcelo Rebelo de Sousa, France,

Image pour les réseaux sociaux :
 
 
 
 
   

 

Nous Contacter 
 Portugal21.tv disclaims any responsibility for the content of infomercials and film coverage aired on Portugal21.tv