Logo Portugal21.tv
Inscription Newsletter Portugal21.tv
Reseaux Sociaux



 


Favoris et Partage

Bonjour et Bienvenue dans ce magazine alerte export de février 2017. Au sommaire : un point avec CCI France International sur le marché Mongol, le CETA adopté par le parlement européen mais controversé, le bilan négatif du commerce extérieur français, une révolution à venir pour les exportateurs, et enfin les évènements à ne pas manquer les prochaines semaines.

Comme à l’habitude, on écoute tout de suite un représentant de CCI France International nous délivrer son point de vue sur un marché. En ce mois de février, Adam Koulaksezian - Directeur Exécutif de la CCI Franco-Mongole évoque le climat des affaires et les secteurs porteurs de ce marché encore trop méconnu.

Le traité du CETA, accord de libre-échange transatlantique entre l'Union européenne et le Canada a été adopté le 15 février par le parlement européen et devrait commencer progressivement à entrer en vigueur à compter du mois d’avril. Qualifié par le gouvernement français en tant que « l'un des meilleurs accords jamais négociés par l'Union européenne", le CETA a pour objectif de dynamiser les échanges entre l’UE et le Canada et devrait générer une augmentation du PIB européen de 12 milliards d’euros. Malgré ces belles perspectives, il ne fait pas l’unanimité. Les principaux reproches qui lui sont faits reposent sur la libéralisation économique qu’il pourrait entraîner. On citera notamment la colère des agriculteurs qui craignent une concurrence déloyale de leurs homologues canadiens quand ce traité les autorisera en relevant les quotas, d’exporter 10 fois plus leur viande bovine…Mais à ce jour rien n’est encore acquis puisque même si le CETA a été adopté par le Parlement européen, il faudra attendre l’accord absolu des 38 parlements nationaux et régionaux pour qu’il soit définitivement entériné.

Le bilan du commerce extérieur français annoncé par Matthias Fekl, son secrétaire d'Etat, le 7 février est mauvais. Ainsi à fin 2016 le déficit commercial des biens est désormais égal à 48,1 milliards d'euros, soit 2,5 milliards d'euros de plus qu’en 2015. Des chiffres qui s’expliquent en partie par les contre-performances de secteurs d’activité habituellement très contributifs à savoir : l'aéronautique, l'automobile et l'agriculture. Des explications certes, mais pas de remèdes à la clé…la conclusion de Matthias Fekl : « Le rétablissement prendra bien plus qu’un quinquennat »…et une question qui revient encore et encore : « Comment font les Allemands eux qui sur la même période annoncent 234 milliards d'euros d’excédent commercial ? ».

Peut-être une révolution pour les exportateurs à compter du deuxième semestre 2017... En effet, une solution de suivi des transactions à l'international pour les PME et ETI qui permet de dématérialiser les crédits documentaires et autres outils de financement du commerce international commence à être proposée par 7 banques partenaires à l’initiative de la banque belge KBC, comme Deutsche Bank, HSBC, la Société Générale, Rabobank, UniCredit, et la banque d'investissement du groupe BPCE. Comme l’indique une des banques qui développe le projet, dans les colonnes des Echos : « Il s'agit de mettre en relation toutes les parties prenantes dans le paiement d'une exportation (acheteur, banque de l'acheteur, vendeur, banque du vendeur, transporteur) sur une plate-forme qui utilise la technologie de réseau distribué pour renforcer la sécurité lors du paiement. Tous les acteurs pourront utiliser cette plate-forme pour suivre les étapes d'expédition, livraison ou de paiement ».

Et pour finir comme à l’habitude les évènements à ne pas manquer dans les semaines à venir.
Le 9 mars 2017, vous pourrez assister à un évènement consacré à l'accès aux financements européens pour les entreprises au Centre de conférences Pierre Mendès France à Paris dans le XII°. Organisé par les CCE, le réseau Enterprise Europe Network et la Chambre de commerce et d'industrie de région Paris Ile-de-France, en partenariat avec le Ministère de l’Économie et des Finances et Bpifrance.
Pour plus d’informations : mrichard@cnccef.org

Du 16 au 19 avril à Tunis, allez découvrir les opportunités de développement du secteur des TIC en Tunisie et rencontrer des opérateurs de Tunisie, Afrique et Pays Occidentaux et profitez d'un programme de rendez-vous b to b personnalisé en marge du salon SITIC AFRICA 2017
Pour en savoir plus : latifa.jalloul@ctfci.org

Suite à la précédente édition qui fut un grand succès, les 5èmes "Rencontres du Développement Durable Réunion-Maurice", en collaboration avec le Club Export Réunion, se tiendra du 13 au 14 avril 2017 à l'hôtel le Créolia à Saint Denis, Ile de la Réunion. L'objectif de cet évènement est de permettre aux entreprises des deux îles sœurs de monter des projets de coopération bilatéraux, grâce aux outils financiers existants et via les organismes intermédiaires.
Plus d’informations auprès de la CCI France Maurice : ccifm.mu

Merci de nous avoir suivi et rendez-vous le mois prochain.


Contenu de la vidéo : Bonjour et Bienvenue dans ce magazine alerte export de février 2017. Au sommaire : un point avec CCI France International sur le marché Mongol, le CETA adopté par le parlement européen mais controversé, le bilan négatif du commerce extérieur français, une révolution à venir pour les exportateurs, et enfin les évènements à ne pas manquer les prochaines semaines.

Comme à l’habitude, on écoute tout de suite un représentant de CCI France International nous délivrer son point de vue sur un marché. En ce mois de février, Adam Koulaksezian - Directeur Exécutif de la CCI Franco-Mongole évoque le climat des affaires et les secteurs porteurs de ce marché encore trop méconnu.

Le traité du CETA, accord de libre-échange transatlantique entre l'Union européenne et le Canada a été adopté le 15 février par le parlement européen et devrait commencer progressivement à entrer en vigueur à compter du mois d’avril. Qualifié par le gouvernement français en tant que « l'un des meilleurs accords jamais négociés par l'Union européenne", le CETA a pour objectif de dynamiser les échanges entre l’UE et le Canada et devrait générer une augmentation du PIB européen de 12 milliards d’euros. Malgré ces belles perspectives, il ne fait pas l’unanimité. Les principaux reproches qui lui sont faits reposent sur la libéralisation économique qu’il pourrait entraîner. On citera notamment la colère des agriculteurs qui craignent une concurrence déloyale de leurs homologues canadiens quand ce traité les autorisera en relevant les quotas, d’exporter 10 fois plus leur viande bovine…Mais à ce jour rien n’est encore acquis puisque même si le CETA a été adopté par le Parlement européen, il faudra attendre l’accord absolu des 38 parlements nationaux et régionaux pour qu’il soit définitivement entériné.

Le bilan du commerce extérieur français annoncé par Matthias Fekl, son secrétaire d'Etat, le 7 février est mauvais. Ainsi à fin 2016 le déficit commercial des biens est désormais égal à 48,1 milliards d'euros, soit 2,5 milliards d'euros de plus qu’en 2015. Des chiffres qui s’expliquent en partie par les contre-performances de secteurs d’activité habituellement très contributifs à savoir : l'aéronautique, l'automobile et l'agriculture. Des explications certes, mais pas de remèdes à la clé…la conclusion de Matthias Fekl : « Le rétablissement prendra bien plus qu’un quinquennat »…et une question qui revient encore et encore : « Comment font les Allemands eux qui sur la même période annoncent 234 milliards d'euros d’excédent commercial ? ».

Peut-être une révolution pour les exportateurs à compter du deuxième semestre 2017... En effet, une solution de suivi des transactions à l'international pour les PME et ETI qui permet de dématérialiser les crédits documentaires et autres outils de financement du commerce international commence à être proposée par 7 banques partenaires à l’initiative de la banque belge KBC, comme Deutsche Bank, HSBC, la Société Générale, Rabobank, UniCredit, et la banque d'investissement du groupe BPCE. Comme l’indique une des banques qui développe le projet, dans les colonnes des Echos : « Il s'agit de mettre en relation toutes les parties prenantes dans le paiement d'une exportation (acheteur, banque de l'acheteur, vendeur, banque du vendeur, transporteur) sur une plate-forme qui utilise la technologie de réseau distribué pour renforcer la sécurité lors du paiement. Tous les acteurs pourront utiliser cette plate-forme pour suivre les étapes d'expédition, livraison ou de paiement ».

Et pour finir comme à l’habitude les évènements à ne pas manquer dans les semaines à venir.

Le 9 mars 2017, vous pourrez assister à un évènement consacré à l'accès aux financements européens pour les entreprises au Centre de conférences Pierre Mendès France à Paris dans le XII°. Organisé par les CCE, le réseau Enterprise Europe Network et la Chambre de commerce et d'industrie de région Paris Ile-de-France, en partenariat avec le Ministère de l’Économie et des Finances et Bpifrance.
Pour plus d’informations : mrichard@cnccef.org

Du 16 au 19 avril à Tunis, allez découvrir les opportunités de développement du secteur des TIC en Tunisie et rencontrer des opérateurs de Tunisie, Afrique et Pays Occidentaux et profitez d'un programme de rendez-vous b to b personnalisé en marge du salon SITIC AFRICA 2017
Pour en savoir plus : latifa.jalloul@ctfci.org

Suite à la précédente édition qui fut un grand succès, les 5èmes "Rencontres du Développement Durable Réunion-Maurice", en collaboration avec le Club Export Réunion, se tiendra du 13 au 14 avril 2017 à l'hôtel le Créolia à Saint Denis, Ile de la Réunion. L'objectif de cet évènement est de permettre aux entreprises des deux îles sœurs de monter des projets de coopération bilatéraux, grâce aux outils financiers existants et via les organismes intermédiaires.
Plus d’informations auprès de la CCI France Maurice : ccifm.mu

Merci de nous avoir suivi et rendez-vous le mois prochain.

Mots clés liés : CETA, CCI France International, Export, Bilan Commerce extérieur français, CCI Franco-Mongole, Matthias Fekl, Exportateurs, Suivi des transactions à l'international, Aéronautique, Automobile, Agriculture, Dématérialiser les crédits documentaires, CCE, CCI

Image pour les réseaux sociaux :
 
 
 
 
   

 

Nous Contacter 
 Portugal21.tv disclaims any responsibility for the content of infomercials and film coverage aired on Portugal21.tv